Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 avril 2006

Boum !


14:13 Publié dans Rachid Wou | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Ooooh Vraiment? ;-)

Peus tu préciser le sens de ce glyphe étonnant?

Écrit par : mushotoku-nad | samedi, 29 avril 2006

Cela se prononce "hong" et signifie, entre autres, "exploser".
Ce sont trois chars 車qui, peut-être, entrent en collision.

Écrit par : Monde | samedi, 29 avril 2006

Ca alors...Trois chars??:-)))

Tranquille week-end, nonihil....Respires:-)

Écrit par : mushotoku-nad | samedi, 29 avril 2006

TROIS CHARS

Trois chars rayonnent dans la splendeur aquatique d'un ciel minéral, joyaux aromatisés au sucre glacé par un souffle ardent, trinité quadrumane dont la beauté frissonnante n'a d'égale que celle de la lune et du soleil fusionnant dans une nuptiale union individuée. Trois chars explosent et les horizons s'illuminent sous l'apparition d'une nouvelle montée de sève inorganique et sensuelle, un prélude dyonisiaque dont les bacchanales non fiévreuses célèbreront l'apogée d'une Atlantide désembrumée de son écrin de nacre astringente. Trois chars explosent, purs diamants givrés au feu atomique, sourires disharmonieux pour le mécanique, tendresse humide du désert, baiser multiple au goût de poivre acidulé.

Écrit par : gmc | dimanche, 30 avril 2006

gmc : "des bacchanales non fiévreuses"...
Cela provient d'un char, mais pas du grand René !

Écrit par : Gilles-Marie Chenot | dimanche, 30 avril 2006

Les commentaires sont fermés.