Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 juin 2007

Feu aux diamants

Faut-il briquer son bouddha
comme polir une brique
pour en faire un miroir ?

Mettre le feu aux diamants ?

Java Central, ville de Semarang,
Chinatown, rue de Lombok,
temple de Tay Kak Sie
érigé en 1771 ---

Veille de l'Imlek,
nouvel an chinois,
mi-février 2007


06aa5954c331da0bdbc143d56f89a99e.jpeg


Cliché de M. Suhredjoko
pour le Jakarta Post

Commentaires

Une telle douceur dans le regard n'est- elle pas auto-briquante?
Je l'entends dire:
"oh toi ,à quoi bon te faire tant de soucis pour me faire reluire!
En plus avec l'option chaleur tournante...
"AVEC CYCLOTRON BONHEUR ET PROSPÉRITÉ DANS LA MAISON!"
"AVEC BOUDDHA PLUS DE TRACAS POUR VOS TRACAS!".
Si j'avais à choisir un véhicule, la voiture en papier me semble faire l'affaire vu qu'on me répète qu'il n'y a rien nulle part;autant rester assise comme un vieux chat .
Et puis, plus Bio que ça ti trouve pas!
Tout ca me garde les yeux ouverts... bien tard cette nuit.
Faut dire que le Monsieur semble y mettre du coeur; à briquer comme ça il vous rendrait la pure vue à une aveugle! Avec l'aide de la grâce s'entend...
Que tout soit propice!

Écrit par : Elise | samedi, 23 juin 2007

J'hallucine un filet de regards sur un air de guitare électrique et irisée...

Écrit par : Elise | samedi, 23 juin 2007

C'est marrant, Elise, mon pote Patrick (celui qui signe Little Wing) vient de me promettre trois films sur Hendrix : deux pas drôle, dit-il, et un troisième, à Berkeley. J'ai une copie de l'intégrale de Hendrix à Woodstock (parfait) : et je persiste dans l'équation Hendrix = Rimbaud = Mañjushrî. Et je pense que nous hallucinons dans le même sens.
J'espère que tu auras remarqué que depuis que je "ne tiens plus ce blog" (comme un bistrotier son bistrot), tu n'arrêtes pas d'y laisser des coms, et moi, un peu, de te répondre. A dire vrai, en ce moment, je me casse la tête (agréablement) à préparer 6 feuillets sur le temple de Besakih à Bali pour le "Monde des religions". Alors je lis, j'écris, je rêve, je contemple des photos et des souvenirs... En fait, je suis censé finir une traduction du tibétain pour les éditions Padmakara, ce que je fais aussi, puisque mes journées durent 36 heures, en plus d'écrire les mémoires d'un nain bécile appelé Carré pour un truc qui aurait pu s'appeler "Ma Chine", mais qui pour l'instant s'appelle "Mine de rien(s)" et s'appellera encore autrement quand j'aurai convaincu un éditeur de le publier... Aujourd'hui, M. X a parlé de l'affaire Boulin sur France Inter. J'ai l'impression que le (vilain) petit Nicolas veut faire tomber du monde : pourvu que ce monde l'entraîne dans sa chute ! Sarvamangalam !

Écrit par : Patrick | dimanche, 24 juin 2007

No problem.
Juste un petit dernier pour la route!C'est (comme si) c'était pas moi qui parle!Plus fort que moi.
J'avais bien remarqué que tout le monde s'était tu,et m'étonnais qu'un tel déploiement de parasoles de silence discipliné obombre ainsi mon dècollage doré sur ton blog.
L' insolente mendigote, elle a pas d'élevage!(C'est à cause de 68)
Justement j'avais noté ces jours-ci, au dos d'une image d'Akashagarbha ,sans réfléchir aux concéquences , com d'hab, ces dires de l'Empereur Jaune:
1er quartier:Jaillir et déployer
Pleine Lune:Prospérer et développer la fleur
Der quartier:Surabonder équilibrer
Nouvelle lune:Thésauriser
Je te remercie pour "l'aide au déploiement", surabondant , c'est rare par les temps qui court. Va savoir qu 'elle drôle de fleur s'épanouira au sommet de cette drôle de plante VERTE .
De toute façon ça nécessite de l'obscurité ;l'impudique!
Et puis y'a pas écrit sage-homme sur ton portail!!!
Au taf l'anar! Mine de rien, mine de crayon tu dépotes et me décoiffe.
Pour ce qui est de Sarko depuis que P.H a relevé qu'il était Magyar et en lisant l'intro" D'histoire et utopie "de Cioran,
qui les à bien connu ses fils de Huns, je vois les choses moins crispée et aussi quand j'entends Chen prononcer son
nom en chinois. Ceci dit ça flippe sec sur les trottoires de Belleville la bien nommée.Et je connais pas encore l'affaire Boulin.
Quelqu'elle soit , puisses-tu ne pas rencontrer d'obstacle
dans tes projets;avec toutes les divinités que tu honores et des ailes de dragons aux chaussettes , j'me fais pas de souci.
Je me tais, telle une mendiante qui a (re)découvert les joyaux qu'elle avait, cousus sous sa cuirasse.Sans mentir.
Que tous soient remercié pour leur discrétion.Sans fierté sans honte,passant petit permis et interdits entre amis.
Sarvamangalam!

Écrit par : Elise | dimanche, 24 juin 2007

Les commentaires sont fermés.