Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 juillet 2007

Grandes âmes dans un petit système

155e9bb034f9bb8aea97d657c7258371.jpg
Laquelle est la Devî Mahâtmyâ ?
Non, je ne fais pas de politique.
Vivement un peu de littérature. Pour l'heure, ça corrige (paraît-il), ça (r)écrit. Il y en a même qu'il faut "relire", ce qui veut dire "récrire", dont la plupart ne sont pas à "récrire" mais tout bonnement à "écrire".
J'ai déliré, je ne délire plus : gagaïsme n'est pas délire.
La grognonerie gagne. Les angoisses prostatiques.
Le pseudo-réel méchant comme un caillou pointu.
Des fous qui célèbrent l'absolu(e), mais si loin...
367e129f3e5e152e6a2cb23640809190.jpg
Ils célèbrent le Kuningan au temple du Bas (Pura Dalem) de Sakenan ---
dont voici une image par I Dewa Nyoman Purwa :
142f162649292b7bdd604f96bbe4d8e0.jpg
Déjà un peu moins de vent rouge derrière mes paupières.
Je vous souhaite le meilleur.

Commentaires

Hier j'ai vu une émission à la télé sur le nord de l'Indonésie, et on voyait une jeep remplie de religieux, hommes et femmes, arriver près de la plage, descendre en vitesse de la jeep et foncer sur les couples qui se promenaient là, et leur demander de se séparer immédiatement s'ils n'étaient pas mariés. J'ai vu aussi le début d'une flagellation, sur une fille qui avait passé une nuit avec son fiancé, c'est un grave retour en arrière, et pas seulement en Indonésie.
Cela m'a fait penser (peut-être à tort) que si un jour ces tarés religieux venaient imposer leur loi ici, cela voudrait dire que nos politiques seraient alors corrompus, impuissants, il faudrait alors former des milices pour anéantir ces malades, je ne vois pas d'autres solutions, et mon jugement peut alors sembler étroit, mais existe t-il d'autres solutions?
Pas de discussion ou cohabitation possible, voilà mon point de vue. Je plains les indonésiens peuple si paisible, si brave, si agréable à vivre, d'après ce que j'ai entendu.

Écrit par : little wing | lundi, 09 juillet 2007

Pour la devî Mahâtmyâ... je ne sais pas ce que c'est, mais pour moi ça va être dur à départager.

Écrit par : little wing | lundi, 09 juillet 2007

Cette vision de la charia est loin d'être universelle en Indonésie. Pour preuv, les demoiselles photographiées ci-dessus à l'occasion de Miss Indonésie, événement qui fait gerber les intégristes (entre autres), et qui prouve qu'ils ne sont pas au pouvoir. Grave problème que ces bulles de moyen âge dans ce foutu monde moderne où la seule loi, si j'ai bien compris, c'est de supprimer le plus de gens possible pour avoir de quoi respirer, soi au moins. (Je ne puis m'empêcher de penser à ce salaud d'Arnaud Lagardère qui licencie à tour de bras -- je suis l'une de ses victimes...) Donc retour à la préservation, coûte que coûte, de l'espace vital et, si je puis me permettre ce raccourci, à la saloperie nazie. Cette foic-ci, la bonne race sera celle des lobbies, des consortiums et des politiciens qui leur sont utiles.

Écrit par : Patrick | lundi, 09 juillet 2007

Oh!J'ai cru voire une grosse minette à trois têtes! Ou mille et une.
En rève j'en ai compté 3 ,dans le temple du Scribe au portes ouvertes.A l'extérieure ça s'affole trop pour les compter.J'ai remis la clef dans un coffre pas fermé.Un maître, mine de rien m'a donné tous les indices de la BRB pour passer la quatrième:Un cahier de note d'une fille et un guide des rues de Paris.
En "vrai":j'ai lu une clef dans le trésor d'un vieux chien précieux.Il dit que les trois s'unissent en formant une fleur sur un rayon de lune.Mais les d'jeuns n'ont pas d'élevage,surtout quand ils sont passés par le lycée autogéré,ils ne savent pas y reposer tranquille.
AH, Bali!J'y suis passé comme une comète de Hale- Bopp en 97.Les touristes m'ont fait fuir.Mais les Saints- Maîtres qui y reposent m'ont planté, en rève et sous l'oeil, une nostalgie d'Elle.Un serviteur l'a scellé de sa langue en regardant dans mes yeux, singe parmi les singes.
J'en reste pas moins démunie. Je pourrai retourner à Bali...J'hésite entre le séjour" Lune de miel "ou" Aventure",
pour une BBZZzzzz c'est normal.
En rève, un jour, toujours, j'offrais un vase avec une plume de paon à un des maitres du lieu.Il gardait la plume et me remettait le vase.Il ressemble à celui de la galerie de Ly.
Par les moustaches de H.Boggart ,je finirai par le poser sur la table!
En attendant je fait de mon mieux pour l'orthographe itou,l'informatique ça me prend la tête,je suis pas formée pour sauvegarder,mais bon.
C'est bien possible qu'on se comprenne pas ,l'important c'est que CA se comprenne qui pourra.Mon dasein est anxieux ect...mais devant ses Meufs là, il ne fait pas le poids.
Avant d'envisager Bali,je vais chez mon vieux ,vers Montpellier du 12 au 17 juillet.Il m'y attend, le cul définitivement sur sa chaise électrique, depuis qu'il a perdu les pédales de son vélo sur un chemin de Normandie.IL avait acheté le vélo à Emmaùs,ce jour là, il ne s'était pas écouté,à cause de l'amour d'une femme...Les voies de Dieu sont impénétrable?
Je vais prendre mon portable,mais je sais pas si je capterai là-bas.Faudrait que je m'implante tout dans ma caboche de boche,j'ai des doutes...c'est peut-être déja fait?Sinon je m'en remet à Cyp and CO.
Ce matin le ciel n'est pas très clair.J'ai consulté la météo du séjour chez mon vieux, il m'a dit NANA...
En tout cas si vous voyez des obstacles prévenez-moi,s.v.p.
Bien désolé pour le fil à retordre,le cambouis itou,je plaide non-coupable.
Je vais manger un bout et relire et peut-être écrire tout ça.

Écrit par : Elise | lundi, 09 juillet 2007

coquille, parmi d'autres sans doute: pas" IL avait ..."mais il avait"...mon père tout simplement.Encore désolée.

Écrit par : Elise | lundi, 09 juillet 2007

Oh ! Eh bien moi, Elise, j'ai cru lire "grosse mouette"!
Ah! Mais little wing, un coup d’œil rapide et celle de droite –Bali- m’a l’air plus rieuse, joueuse, spontanée et détachée, j’imagine quelqu’un hors champ lui faisant une grimace monstrueuse et désopilante.
Paris par la fenêtre gronde aujourd’hui : flotte en vue ---
Pas de souci Patrick, on t'aime grognon, ronchon, nervous, fouetteur de chats masos : c'est la vie se réclame !
Bises all over the blog !

Écrit par : Véa | lundi, 09 juillet 2007

J'ai oublié "qui".

Écrit par : Véa | lundi, 09 juillet 2007

Bonjour Little wing.
Cette après midi, je suis allée au photocop.Je souhaitais faire une photocopie(jusqu'à la rien de trop technique)de la pochette du disque" Axis bold as love "que j'ai acheté et écouté pour la premiere fois jeudi,en pensant aux trois films sur Hendrix dont à parlé Patrick.Au comptoir, un client , pas vieux, m'a dit en voyant la pochette:
"Ah, c'est Electric Ladyland".Je lui ai dit non; nous avons regardé les titres,et en me désignant" Little miss lover"le 12eme,il m'a dit: "Celui là, il est super!" ,je lui ai demandé si il parlait l'anglais, que je ne comprends pas, et si il voulait bien me le traduire au mot à mot approximativement.Ce qu'il a fait avec plaisir. J'ai dit:" parfait ", j'étais très contente,mais lui souhaitait me faire l'interprétation,(je devais avoir l'air niaise). Il m'a expliqué que c'était l'histoire d'un mec qui voulait faire des trucs à trois (les d'jeuns c'est sans-espoir).
Ca m'a fait encore plus rire et je lui est dit :"Parfait!"
mais c'est pas ce que j'avais entendu, moi.
Chacun entend Hendrix à sa porte,me dis-je ,pourvu qu'elle soit grande ouverte pour que les grosses mouettes puissent s'envoler!

Écrit par : Elise | lundi, 09 juillet 2007

Intraduisible Hendrix. Bon voyage à Montpellier ! La vie se réclame. Le rêve se mérite. Les "jeunes", c'est quoi ? Et moi aussi, je souhaite aux blogueurs de rock'n'roller all over the Qui. Avec et sans Elle(s). Surtout la Balinaise, en effet.

Écrit par : Patrick | mardi, 10 juillet 2007

"Jeune, vieux",fondamentalement je ne sais pas ce que c'est .
",D'jeuns" comme l'écrivait Little wing, je crois que ça veut dire ;qui parle comme tous les autres d'jeuns,sans réfléchir.
Sinon, la vie et les rèves se confondent (méchamment ?) en ce moment...
"Se mérite " je comprends pas trop mais je vais réfléchir.
Que tout soit propice!

Écrit par : Elise | mardi, 10 juillet 2007

Bonjour Elise,

Ne t'inquiète pas Elise, tout est bien dans le meilleur des mondes, pourquoi ?
Parce que depuis toujours…

…et comme le dit Hendrix:

"The story of life is quicker than a wink of an eye,
the story of love is hello, goog-bye,
until we meet again".

ce que quelqu'un a traduit par:
"l'histoire de la vie tient en un battements de cils,
celle d'un amour en quelques mots: Bonjour, au revoir, à plus."


The story of love ?

Chère Véa,
Tu es rayonnante, sisi je t'assure...Véa Devî ?
Celle de droite, en haut, robe orange c'est toi ?
Demande tout de suite à Patrick de te donner mon email
et viens me voir, je fais une fête samedi et après on ira voir le feu d'artifice près de la collégiale.
Je t'attends, Véa Mahâtmyâ,

Little wink of an eye.

Écrit par : little wing | mardi, 10 juillet 2007

Le feu d'artifice, ben voyons, et pourquoi pas le bal des pompiers pendant qu'on y est !
Non-non-non little wing, ce sera avec joie que de te rencontrer, mais non pas dans ces conditions d'artifices grotesques !

Écrit par : Véa | mardi, 10 juillet 2007

"le bal des pompier"!Vraiment,excellent,Véa.
Trop,trop drôle! Ah,ah,ah....

Écrit par : Elise | mardi, 10 juillet 2007

Bon je t'avoue Véa que le feu d'artifice, ce n'était que feu d'artifices, moi je ne m'y intéresse plus depuis pas mal d'années. La collégiale mérite d'être vue, mais on ne va pas y passer la soirée je te l'accorde. Par contre si tu aimes la guitare, nous en jouerons, et pas forcément pour fêter la prise de la Bastille. Je vais revoir des vieux copains d'Afrique centrale et on aura bien des choses à se raconter. Bon tu viens ou tu viens pas; si tu viens tant mieux si tu viens pas tant pis, mais bisous et à bientôt.

Dis-donc Elise je vois que tu t'amuses bien, as-tu au moins acheté le calendrier des pompiers? Non ? alors un peu de respect pour les pompiers, et puis je suis sûr qu'il y en a qui dansent très bien.

Écrit par : little wing | mardi, 10 juillet 2007

Oh la,la,j'en peux plus(de rire...)vous êtes trop bon...oh,oh,oh eh,eh eh..., je cours m'acheter le calendrier,sûr que je danserai toute la nuit...ah,ah,ah,ah...

(le rire :intraduisiiiiiihiiiihiiihble...mais transmissible,frileux :mettez vos capuches )

Écrit par : Elise | mardi, 10 juillet 2007

Hum,hum..Bon, je serais bien resté mais faut que j'aille au taf!
Merci @+

Écrit par : Elise | mardi, 10 juillet 2007

Non, cher little wing, je suis moi aussi censée travailler, avec trop de retard comme toujours, préparer ma petite collection automne-hiver de dessins textiles direction grande distribution, car si jamais ils avaient la bonne idée de m'en acheter quelques uns, je ne rechignerais pas de renflouer un peu les caisses. C'est maintenant ou jamais, sinon j'arrête de jouer à la styliste, ou retour à la case départ vers un ailleurs différent et si possible meilleur.
Merci cependant.

Écrit par : Véa | mardi, 10 juillet 2007

Je t'encourage, Véa pour que tu trouves toute la force nécessaire pour mener ce travail à son terme et que les acheteurs t'emporte le tout au prix convenu.
Pourvu qu'ils se décoincent, les acheteurs et que la caisse se remplisse. Inch'allah! Pour tout mes amis qui bataillent pour avoir quelques sous pour avoir de quoi vivre décemment.
Le ciel est envahi par des bandes de nuages eux-mêmes escortés par des bandes d'orages et le vent souffle et souffle de plus belle, il va se passer quelque chose. Autrefois il n'y avait pas de vent dans cette région du sud-ouest, c'était rare, maintenant c'est courant (d'air)je n'avais jamais vu les arbres plier de la sorte. J'avais songé à prendre des cours de pilotage à l'aéroclub mais là je n'ai plus très envie. A défaut je vais piloter la tondeuse, l'été ici ça pousse aussi vite qu'en Guyane.

Écrit par : little wing | mardi, 10 juillet 2007

Le réchauffement des poumons froids sur la table des valeurs molles ; l'autre petit pantin qui n'usera pas de ses forces de grâce. Toute la journée, chère Véa, j'ai brodé des coussinets pour la Walkyrie, piqué au point de trois un mot sur deux contre les dualismes de tout bord. Je cherche, je te jure, comme à tous les amis qui passent par ici, ce que je sais que je ne trouverai jamais. Tout à l'heure, avec Ly dont l'expo foire parce qu'elle n'est pas une expo, on se demandait si, le monde annullé sauf nous, elle continuerait de peindre et moi d'écrire. On a pensé qu'elle pourrait peindre pour ranimer un paysage mort en une toile lumineuse et que moi, bougre d'enfileur de mots, il faudrait que je sois diablement bref -- un haïku -- pour être lu, par elle ou moi, sans provoquer l'ennui que, apparemment, tous les livres provoquent aujourd'hui. Ly pense qu'il faut surfer avec la réalité (qui n'est pas en apparence le réel) : je pense qu'elle veut dire qu'il ne faut pas boire la tasse et rester sur les crêtes. Je pense qu'elle n'a pas tort, et je te remercie, Véa, de bien m'aimer même quand je grognonne -- j'ai du mal à me retenir. Il y a le zitif et le gatif. En toute chose ne pas se jeter sur le gatif ; mais quand je veux empoigner le zitif, je ne trouve rien. Dites-moi, docteur Hendrix, si un jour je trouverai quelque chose de ce côté-là. Merci pour tout !

Écrit par : Patrick | mardi, 10 juillet 2007

Bonjour little wing!
Merci pour la trad de Hendrix, un haiku bien ciselé.
Une vue imprenable!
Et quelle classe!

Écrit par : Elise | jeudi, 12 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.