Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 octobre 2007

Source : V 2

5ea9ba3d4077310d108a3f723d97ea3e.jpeg

Commentaires

Et si on le coupait, il se passerait quoi ?

Écrit par : Marie Gabrielle | vendredi, 12 octobre 2007

Bien "coupé" : insensibilisation de la zone V 2.
Mal : paralysie de la partie droite de la mâchoire (V 3) et divers problèmes à l'oeil et autour de l'oeil (V 1).
Et en cadeau : la proximité du nerf facial, qu'il ne faut en rien tripoter.
Il ne s'agit pas exactement de "couper", mais de "thermocoaguler" la fibre amyélinique du nerf dans la région rétro-gassérienne, à laquelle on accède par le "trou ovale"...
Un neurochirurgien normalement constitué devrait pouvoir s'en sortir honorablement. Je n'ai jamais eu le karma d'en rencontrer un pour l'instant. Le 3 décembre, toutefois, in sha'allah, j'ai rendez-vous avec un grand homme du centre de neurochirurgie de Créteil...
Je chantais :
"Manie à Bali,
Dépression à Terrasson..."
Chanterai-je :
"Eveil à Créteil ?"

Écrit par : Patrick | vendredi, 12 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.