Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 novembre 2007

Stances, XIX

dc5d3d215ae1fd84f2fa1da40e711034.jpeg

XIX
Examen du temps


1. Si le présent et le futur
Sont relatifs au passé,
Ils existeront
Dans le passé.

2. Si le présent et le futur
N’existent pas dans le passé,
Comment seront-ils relatifs
Au passé ?

3. Comme on ne peut les établir
Sans les rapporter au passé,
Ni le présent ni le futur
N’existent.

4. Sachez que l’on peut appliquer la même procédure
Au deux autres moments du temps, ainsi qu’aux triades
Comme le supérieur, le moyen et l’inférieur, de même qu’à l’un
[Et au multiple], et à toutes les [autres] dyades*.

* Merci à B 244 qui nous renvoie au « statut des dyades chez Platon ».
Oserais-je ajouter que Laozi n’est pas mauvais non plus à ce sujet ?
Cf. encore Zénon, Sextus et… McTaggart !
Qui ose parler d’éristique ? Diodore Chronos niant le mouvement…

Var. de 4 :
Sachez que l’on peut remplacer* le passé par le présent et le futur,
En appliquant la même procédure à toutes les triades, comme celle
Du supérieur, du moyen et de l’inférieur, ainsi qu’à toutes les dyades,
Comme celle de l’un [et du multiple].


* Ici, au moins, j’ai traduit le tib. bsnor ba, qui n’apparaît pas en ssk.

5. On n’appréhende pas de temps mobile ;
Et comme il n’existe pas de temps immobile
Que l’on puisse appréhender, comment
Désignera-t-on un temps non appréhendé ?

6. Si le temps dépend des réalités*,
Où y a-t-il un temps sans réalités ?
S’il n’existe pas la moindre réalité,
Où y aura-t-il quelque chose comme le temps ?

* Bien expliquer la différence que je fais entre « (le) réel » et « (les) réalité(s) »

Traduction extrêmement provisoire (C) Padmâkara

Les commentaires sont fermés.