Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 24 novembre 2007

Autre monstre giratoire


Comme quoi, contrairement à ce que certains bien-pensants pensent mal, les créatures monstrueuses du "monde intermédiaire" ne sont pas la propriété exclusive des bouddhistes... Cette remarque à l'adresse des pseudo-chrétiens qui trouvent au bouddhisme des défauts fondamentaux "rédhibitoires". Je veux bien. Mais ces défauts (l'imagination peut-être) sont communs à toutes les religions et ne sont rédhibitoires que dans la mesure où il y a, en effet, quelque chose de rédhibitoire dans toutes les religions. Le monstre giratoire ci-dessus est "hindouiste" ; il est sculpté-moulé dans le béton, se nourrit de gaz d'échappements et de petites offrandes manufacturées avec amour. Il prévient les accidents de la circulation et pimente l'horizon des braves gens qui vont à dos de scooter, communiquent par SMS, croient aux fantômes et à la courtoisie, etc. etc. Vraiment les Balinais et leur île me manquent, leur doux délire, leur ignorance de la colère. Selamat malam dan mimpi manis !

23:57 Publié dans Bali | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Ah dis-donc ! Ça fait plus d'une semaine que je suis le fl de discussion sur les horribles bouddhous chez Isabelle...

On s'sent mieux chez toi, je dois dire, en compagnie de l'espèce de Narasimha en béton, avec le tintamarre et les vapeurs kéroséniques.

Chez Isabelle, ça sent la haine fauve.

Sauf que c'est cmplètement bidon, parce que leur imprécateur en chef se réfère à des œuvrettes navrantes du genre "le matin des magiciens" et autre sornettes.

Ils nous ont pas fait le coup de Lobsang Rampa, mais tout juste...

Enfin, moi j'dis ça et j'suis même pas bouddhiste...
C'est pas moi qui dirais que les lamas sont tous des saints. Tu me connais : ça risque pas.
Tu sais pourquoi :-)))

Mais ils éxagèrent : c'est du n'importe quoi.
Font penser aux sectouilles exotico-gnostiques des premiers temps chrétiens...

Le prophète Philippulus dans Tintin (l'Étoile mystérieuse)...
Brrrrr...

Les Tibétains et les nazis. Hi hi.

Z'ont quel âge ; on s'demande.
On dirait des mioches sur un tas de sable tout étronné par les matous.

Ah, et puis ça écrit bien, hein ; ça fait ronfler les phrases comme des bûchers.

Sur ce, j'm'en vas sacrifier la mémé d'à côté sur l'autel familial et me scarifier en écoutant du Marilyn Manson.

Amitié, et tout

Écrit par : cyp | dimanche, 25 novembre 2007

Il me semble que le B-A BA de la pratique bouddhiste, et une de ses immenses qualités, c'est de reconnaître les idées pour de simples idées, les opinions pour de simples opinions, la colère comme de la colère, la masturbation mentale etc

La folie de ce type d'individus (Zak et cie) c'est qu'ils croient dur comme fer à leurs propres fabrications conceptuelles. Je suis nul en philosophie mais je crois qu'on appelle cela "idéalisme" dans ce sens qu'on croit à la *réalité* des idées. Et les voilà à traverser tout l'internet à la recherche de trucs à copier-coller (au mépris du copyright d'ailleurs) pour conforter ces idées. Et au diable l'honnêteté intellectuelle.

Oui c'est puéril.

Donc pour eux notre bel ami en béton bleuté mangeur d'odeurs d'échappements serait sûrement une première preuve de l'inanité et de la perversion fondamentale de l'hindouisme? En attendant pire bien entendu... très chrétienne analyse mon cher Frollo...

Écrit par : Xavier | dimanche, 25 novembre 2007

Dimanche un peu gris, humide et froid.
Les idées bruissent en faisant des bruits d'idées.
Certains idéalismes sont quand même enchanteurs.

Ils me font de la peine, les toutous vengeurs.

Il est naturellement difficile d'être, corps et âme :
pourquoi compliquer la sauce avec toutes ces idées ?

En tout cas, les amis, croyez à mon amitié !

Écrit par : Patrick | dimanche, 25 novembre 2007

Un rayon de soleil perce les nuages d'automne
un vol d'idées grimaçantes venu de sgra mi snyan
s'éloigne en hurlant vers l'est...


Je suis vraiment nul en philosophie: ma référence à l'idéalisme
était aussi inutile qu'inadéquate. Je voulais seulement parler de cette
maladie que nous avons tous à des degrés divers d'accorder trop
d'importance à ces monstres étranges qu'on appelle des pensées.

Bon dimanche, cher Patrick, sois en paix, corps et âme,
et vous tous de même.

Écrit par : Xavier | dimanche, 25 novembre 2007

Pas de problème, Mr X !

Idéalisme : croire à la réalité de certaines idées.
Réalisme : croire à la réalité de l'idée de réel.
Réification : subir et imposer une idée comme une chose.
Onanisme : nanisme de type O.
Gésine : grossesse de lapine.
Merde, je déconne.
Gris fut le dimanche, avec des dentelles d'angoisse pas piquées des vers.
Fini le premier jet des Stances.
Fouillé le Gandavyûha dans l'édition du Palais de Tog, au Ladak : 1279 pages de 7 lignes.
Cool. Calculs. Retraite à 108 ans.
Kuru et Kaurava : Madison Square Garden.
Un goût de fer dans la bouche.
Réification : je bois un poignard.
Non, je me gratte les bronches.
Frisée.
Potof'.

= = = : égal égale égal.

Écrit par : Patrick | dimanche, 25 novembre 2007

au dessus des nuages
le soleil de minuit

infime rayon de lumiere
de mon epée je transperce
les monstres maudits

Écrit par : Buzz l'eclair | lundi, 26 novembre 2007

Et les monstres se marrent,
bétonnés qu'ils sont,
par-delà toute pensée
plus maligne que les autres.

Eux, ils ne sont rien,
et ils ne le savent même pas.
Ils ne savent rien,
puisqu'ils ne sont pas.

Écrit par : Patrick | lundi, 26 novembre 2007

félicitation!

papa tortue fume sa pipe, sa longue pipe en paille de mil.
il mariera sa tortuette chérie à qui lui ramènera de l'eau ficelée avec ficelle de fumée...hé,hé.

Je rame,rame dans mon anxiété fondamentale,
et j'en ai marre,marabout,bout de ficelle...
Je vous en serre cinq .
Enlevez le boeuf c'est du veau !

Écrit par : elise | lundi, 26 novembre 2007

Félicitation à toi aussi, Elise, et surtout courage, encore !

Écrit par : Patrick | lundi, 26 novembre 2007

le monstre en beton est le gardien du Tresor
point de fascination
affutons nos lames
la realité est derriere cette grimace hideuse

Écrit par : Buzz l'eclair | lundi, 26 novembre 2007

Salut Buzz ! Regarde derrière la luette de mon ogoh-ogoh de Sambahan ! Quelque fois qu'une réalisette de la réalité s'y trouverait cachée -- pour de bon, enfin... Frappe l'éclair !

Écrit par : Patrick | lundi, 26 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.