Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 janvier 2008

Ridicule désespoir

Commentaires

En japonais (?)

. 可笑 失望

ka shô shi tsubô
Le 3e kanji veut dire flèche...

A part cela, j'espère que tu ne désespères pas?

Écrit par : Xavier | mardi, 08 janvier 2008

"ridicule espoir"...

Je me demande bien ce qui se cache derrière ce post elliptique... commentaire(s), please !

Écrit par : Luc | mardi, 08 janvier 2008

Cher Luc,

L'ellipse est pour la lassitude d'avoir toujours le même mal invincible depuis cet été, avec de moins en moins l'espoir de m'en débarrasser. J'ai bonne mine, mais c'est tout ce que j'ai de bon. J'aimerais tellement "nagarjuner" en grand. L'arc-en-ciel se recroqueville...


Holà Xavier !

Le troisième kanji ne veut pas dire "flèche" mais "perdre"...
J'espère ne pas trop désespérer.

Et à tous je souhaite le meilleur !

Écrit par : Patrick | jeudi, 10 janvier 2008

¡ Hola Patrick !

désolé pour mon petit délire sino-japonais, en fait je ne connais ni
l'une ni l'autre langue le moins du monde, j'ai juste essayé de décrypter
des idéogrammes chinois avec un dico japonais, ce qui doit donner des
résultats bizarres.
Les 3e + 4e kanji signifient "découragement" (tjrs selon mon dico japonais).

Vues tes souffrances, il n'y a rien de ridicule à être découragé ou désespéré.
On le serait pour bien moins. Je n'ai pas de conseil à te donner, mais surtout
ne crois pas que cette souffrance sera sans fin, ça ne fait que rajouter à la
douleur, et puis en plus c'est certainement faux.

Écrit par : Xavier | jeudi, 10 janvier 2008

Si tu crois au pouvoir de ces choses-là, Patrick, tu peux toujours essayer le mantra du Surangama sutra ... j'ai un CD avec la récitation dite "lente" (par des chinoises) du mantra (durée de la récitation : 40 minutes). Bon, c'est pas du Mozart, ni du Hendrix, mais dans son genre, ça brasse pas mal aussi... Je te le prête quand tu veux, bien sûr.

Écrit par : Luc | jeudi, 10 janvier 2008

un demon frontiere
des barbelés neurones
un pays etrange
l'amandier fleurit
un eclair dans le ciel
la parole sort
le demon aussi

Écrit par : Buzz l'eclair | jeudi, 10 janvier 2008

Avec une lettre de ton toubib, tu peux essayer le centre anti-douleur de l'hôpital Lariboisière (Paris 10ème), docteur Pez ; cette dame et son équipe ont pratiquement guéri un mien beau-frère, Jacques Bataille, 75 ans, d'une migraine qui depuis des années lui faisait passer un bon quart de sa vie en retraite dans le noir.
Je t'ai rencontré -une fois - à l'UBE.
Bonne chance.

Écrit par : Danielle | dimanche, 20 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.