Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 février 2008

En passant (109)

Petite leçon d'indonésien javanais

Mo limo (les cinq M) : les cinq péchés de la religion javanaise (kejawen), à savoir : maling, madat, madon, main & minum --- autrement dit : le vol, la défonce à l'op, le sexe ("womanizing"), le jeu & la boisson. En indonésien de Java on peut dire mo limo madat pour fumer de l'opium.

84916408.jpg
Suffit de demander et de dire merci à Wiki.

22:48 Publié dans Indonésie | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Connaissez-vous les "5 (mots commençant par) M --- "pañca-ma-kara" --- de l'hindouisme tantrique ?

Madya (alcool), mamsa (viande), matsya (poisson), mudra (haricots), et maithuna (coït) ---

Avec des tas de sens et d'applications ésotériques.

Je pensais que dans le "kejawen" aussi, qui aime tant l'union de l'eau et du feu.

Mais c'est l'expression "mo limo" qui a d'abord retenu mon attention.

M&Mons-nous les uns les autres !

Écrit par : Patrick | mercredi, 27 février 2008

Non je ne connaissais pas.
et les 5K des sikhs?
le kesh: barbe, poils et cheveux non coupés,
le khanga: peigne en bois,
le kachcha: pantalon court,
le kara: bracelet de protection magique en acier, porté au bras droit
le kirpan: sabre à double tranchant.

Écrit par : Buzz l'eclair | mercredi, 27 février 2008

Merci, Buzz, pour les Sikhs.
J'ai eu un pote sikh à Delhi autrefois, Nirmal Singh, chauffeur de taxi. M'a tout fait visiter, et j'ai bu du whisky (interdit) avec un de ses chefs au pied de l'hôtel Janpath. Bien les Sikhs, bien. Il avait été sensible au fait que, voulant goûter du poulet tandoori du Moti Mahal à Pahar Ganj, je l'avais invité. Rien que pour cela, j'étais devenu son frère...

Écrit par : Patrick | mercredi, 27 février 2008

J'ai eu la chance de connaitre Jarnail Singh Bhindranwale
je dis chance car il m' aidé a mieux comprendre mon chemin

Écrit par : Buzz l'eclair | jeudi, 28 février 2008

Les commentaires sont fermés.