Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 15 mars 2008

Devant le Jokhang de Lhassa

1613956172.jpg

22:43 Publié dans Tibet & Chine | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : questions

Commentaires

Pensons a l'essentiel : l'indépendance du Tibet?
Non,les jeux olympiques!

Baisse les yeux petit Bouddha
je suis chez moi

Écrit par : Buzz l'eclair | dimanche, 16 mars 2008

Le Tibet n'est pas aussi chinois que Taiwan.
Il ne l'est même pas du tout.
Demandez au peuple de Chang'an
ce qui s'est passé lorsque les hordes de Thrisong Détsen
ont déboulé...
Il y avait quand même des poètes Tang
pour chanter qu'ils préféraient la brutalité
des envahisseurs tibétains
à celle des leveurs d'impôts
et des conscripteurs de Chine
sur leur propre peuple...

Écrit par : Patrick | lundi, 17 mars 2008

Respect des minorités ethniques?
la Chine montre son visage imperialiste et hegemonique

Écrit par : Buzz l'eclair | lundi, 17 mars 2008

Aya, oui, kyemaho,

et dire que Tibet et Chine ne sont que des saisies conceptuelles,
mais ce sont des saisies saisissantes,
béni soit l'apaisement de toute saisie,

"l'esprit est crédule et
le samsara est ensorcelant"

Écrit par : Xavier | lundi, 17 mars 2008

Je cherche ma compassion,
je ne trouve que colère.

Je cherche ma noble indignation,
je ne sens que la rage.

La rage que m'inspire
la mauvaise foi des Nations.

Devenons infiniment meilleurs
au plus vrai de nous-mêmes !

Quel autre brûlôt jeter
à la face des monstres ?

Nous voulions des esclaves ?
Nous les avons.

Il nous faut aduler leurs contre-maîtres,
ceux qui tiennent les fouets.

Quand ils auront fini de fouetter leur peuple,
quand ils seront plus riches
et plus puissants que nous,
ils nous écraseront.

Et nous serons leurs Tibétains,
leurs Mongols, leurs Turkmènes,
leur petit peuple Han ---
nous ne comprendrons pas
mais nous saurons.

S'il faut aimer les Chinois,
il faut, pour le dire clairement,
ne jamais croire leurs chefs
qui sont comme les nôtres :

des chefs...

Écrit par : Patrick | mardi, 18 mars 2008

Les commentaires sont fermés.