Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 mars 2008

Parlez du Tibet !

490220643.jpg

Perle de traduction automatique sur un site pro-envahisseur chinois : "Un émeutier, que rien n'arrêtait, a arraché un morceau de chair de la taille d'un poisson du derrière de Liu Dingwei, un jeune officier de police. Ce seul incident, d'après un grand nombre de gens, témoigne en la faveur de l'argument comme quoi la police a exercé un contrôle maximum et est demeurée en permanence sur la défensive face aux émeutiers imprudents."

http://www.chine-informations.com/actualite/chine-tibet-183-emeutiers-se-rendent-a-la-police-les-temoignages-sont_8908.html

Par ailleurs, le Dalaï-lama parle non seulement de "génocide culturel" mais aussi de "règne de la terreur"... Les Chinois, en l'occurrence le Premier ministre Wen Jiabao, n'hésitent pas à taxer le Dalaï-lama de terroriste, et à qualifier les chapelets, entre autres objets religieux, d'armes à l'usage de laclique séparatiste...

C'est le règne de la connerie, du mensonge et des mots pas chers qui volent bien bas. Certes des hooligans ont profité des émeutes à Lhassa et ailleurs : les Chinois ramènenet tout à ça. Et moi j'ajoute, le Tibet est occupé par des fachos, des assassins obsédés par l'idée de se venger du "lamaïsme" des empereurs Yuan, Ming et Qing. Or les "lamas" sont presque tous partis, dans les champs purs du ciel ou à l'étranger : au Tibet il ne reste que les pauvres gens, les moins malins, les pas nantis du tout, ceux qui nelisent pas le Dharma dans le texte. Alors, fachos de Chine, tombez-leur dessus ! Ils sont sales, ils sont bêtes, ils sont faibles. Vengez-vous ! Tiens, j'ai les boules...


D'après la BBC ---

Le gouvernement chinois a publié une liste de 21 personnes recherchées pour leur soi-disant rôle dans les émeutes anti-chinoises de Lhassa.
Pékin parle de 19 morts et le gouvernement tibétain en exil de 100 morts.
Edito du Quotidien du Peuple (Renmin ribao) : "La Chine doit résolument écraser la conspiration des saboteurs et écraser les forces d'indépendance tibétaines"...
Mercredi dernier, les Chinois ont enfin reconnu que leurs forces de sécurité avaient ouvert le feu sur des manifestants tibétains et en avaient blessé quatre dimanche dernier à Aba au Sichuan. (Les Tibétains parlent en revanche de 8 morts de leur côté lors de la même manifestation...)

Pékin fait semblant de ne pas entendre la communauté internationale qui lui demande d'engager un dialogue avec le Dalaï-lama en tant que guide spirituel de très nombreux Tibétains.
Le gouvernement chinois reproche au Dalaï-lama d'avoir orchestré les troubles pour essayer de saboter les Jeux Olympiques et de promouvoir l'indépendance du Tibet... (Note : Il y a belle lurette que le Dalaï ne parle plus d'indépendance du Tibet mais d'autonomie, etc.

Le Dalaï-lama est inébranlablement NON VIOLENT.
Il veut parler de l'autonomie tibétaine avec le président de la RPC, Hu Jintao (dont l'épouse, ai-je appris de source sûre, est une bouddhiste pratiquante qui considère le Dalaï comme son maître spirituel).
Hier vendredi, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, a réclamé l'ouverture d'une enquête indépendante sur le sujet précis de l'implication du Dalaï dans les violences de ces derniers jours. En visite à Dharamsala, elle a demandé à la communauté internationale de dénoncer la domination chinoise au Tibet.

Dans la Région Autonome du Tibet, le mouvement de protestation a commencé à Lhassa le 10 mars : on rapporte plusieurs dizaines demorts dès le premier week-end. Les troubles se répandent jusqu'à Machu au Gansu (19 morts), puis à Hezuo où l'on voit des manifestants déchirer le drapeau chinois. A Aba au Sichuan, les Chinois reconnaissent avoir abattu quatre personnes. Nombreuses émeutes au Qinghai.

1871907807.jpg

14:38 Publié dans Tibet & Chine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : questions

Les commentaires sont fermés.