Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 mai 2008

조계사 비천상 장엄등의 아름다운 모습입니다

1819002906.jpg

Commentaires

Mésange

"Il n'est amant des visions de beauté
engendrées par l'esprit que rendent
le pinceau du peintre
et la main du sculpteur
qui se puisse soustraire
à Kuan Yin l'ensorceleuse.

Il n'est pélerin engagé sur la voie
qu'ouvre la Porte dérobée
qui ne brûle de déchiffrer le secret
dont reluit son regard
et de savoir ce que masque
l'énigme de son sourire.

D'où a donc surgi cet être rayonnant
divine incarnation
de la pure compassion?
D'où vient donc cette foi
au pouvoir qu'a Kuan Yin
de faire passer aux êtres sensibles
l'océan du samsara?

Où parut-elle d'abord?
Comment a-t-elle aquis
Son nom suave comme le miel
_Kuan Shih Yin,
Celle-qui-prête-l'oreille-aux-sanglots-des-humains?"

In Le yoga de la compassion de J.Blofeld

Longue vie au Dalaï Lama !

Écrit par : Elise | samedi, 24 mai 2008

Ou Sun Bu-er...

"Au bon moment, émergeant de la vallée,
tu t'élèves lentement vers le firmament de l'esprit.
La jeune fille de jade chevauche un phénix bleu,
Le garçon d'or offre une pêche écarlate.
Quelqu'un caresse un luth de brocart parmi les fleurs,
Un autre joue d'une flûte de pierres précieuses sous la lune.
Un jour viendra où mortels et immortels seront séparés,
Et toi, tranquillement, tu traverseras l'océan."

in Le secret de la fleur d'or- extrait des Soeurs immortelles

Vive la poésie!

Écrit par : Elise | samedi, 24 mai 2008

Et vive Elise ! ;-)

Écrit par : Patrick | samedi, 24 mai 2008

Yep, vive Elise - ô Elise, si tu n'es Kuan Yin elle-même, serais-tu sa petite sœur ?

Écrit par : Xavier | jeudi, 05 juin 2008

Que non ! Xavier tu n'y penses pas !
Peut-être à la rigueur, vulgaire dâkinî mondaine...en attente d'assermentation définitive ?
J'ai pas les idées claires à ce sujet... Mais j'aime bien l'histoire de Lung nü la fille du dragon.
Sinon je circumambule avec les pèlerins . Je rêvasse sur la porte dérobée que j'homologue pour l'heure à celle non moins étrange qui se trouve derrière le Swayambunath, selon ce qu'en rapporte Batchelor dans ses " Versets jaillis du centre ". L'as-tu vu ?
"Entrez et jouez dans le monde merveilleux (étrange et affreux) de Naggy le dragon ! "
-Heu ...aprés vous !
-J'vous en prie !
-J'n'en f'rai rien !
-J'insiste !

J'attends (sagement) la traduction de Patrick et ses commentaires comme éclaireurs.

Cher Patrick, as-tu fini ? Es-tu content ? Comment vas-tu ? et que dit Dr Payet ? ... C'est vraiment douloureux !
Je te souhaîte tout ce qui te soulage :des cascades de nectar, des forêts de remèdes, des brises d'opium...Tout !

Écrit par : Elise | vendredi, 06 juin 2008

Chère Petite Soeur de Kouan Yin, FIlle du Roi des Dragons, et j'en passe ! Si j'ai fini la traduction des "Stances" ? - Oui. Et elles sont même sous presse, mais sans commentaires (hélas) : ainsi en a décidé mon Übersetzungskomität : puisqu'il s'agit d'une tradale en l'honneur du Dalaï-lama à Nantes, et qu'il en commentera quelques chapitres lui-même... Mais je posterai bientôt une traduction commentée (héhé!). Si je suis content ? En quelque sorte oui, puisque je suis forcé de "yang lta yang lta rang gi sems la lta" --- "regarder encore et encore mon esprit"... J'ai toujours très mal à la tête et partout (!?), jesuis toujours aussi insomniaque. Le Dr Payet dit que je vais mieux et qu'il faut insister (on a fait 8 séances) : ça va venir... C'est pourtant très douloureuxet très souvent je désespère, avec idées suicidaires et tout et tout... Mais là il m'est venu l'idée d'un roman "préparadisiaque", qui pourrait s'appeler "Les Rigueurs de l'ambroisie"... Je crois que l'idée est bonne : elle commence par la fin des petits et des gros problèmes de plus ou moins tout le monde, puis apparaît une Force qui, peut-être, va soudain demander des comptes... Je te remercie, chère Elise, d'apparaître et d'être toujours aussi coole ! Merci pour tes bons souhaits de nectar (justement), de remèdes, et de doux opium... "Tout et tout encore, hommage à toi !"

Écrit par : Patrick | vendredi, 06 juin 2008

Sans oublier alors la Goulette ,la p'tite fille de l'Ogresse du mont Tagada et autres démones -fées actrices des apparences...
Quand même c'est pas compatissant pour le lecteur français d'omettre tes commentaires ! C'est bien dommage.
Vont-ils éditer les commentaires du DL ?

Je pense que toute personne sensée et d'expérience même en bonne santé a au moins une fois pensé sérieusement au suicide. Peut-être y penser offre la perspective d'un soulagement ... en partie illusoire car quelle souffrances pour les proches ! Ne désespère pas!
Est-ce que c'est la sérotonine et les échanges électrico-chimiques qui sont en jeu ? La myéline ? J'aimerai bien comprendre un peu...ce qui peut-être compris. Si c'est de cet ordre ,j'ai bon espoir que cela puisse se remettre en ordre. Ca va venir, ça touche des choses si profondes. Ne désespère pas !.
Peut-être qu'un accumulateur d'orgone accélèrerait tout ça ! C'est Burroughs qui s'en était fabriqué un avec une boite de conserve pour métaboliser sa propre came ! Sans déc y'avait de l'intuition.
"Les Rigueurs de l'ambroisie" c'est un beau titre ,intriguant,un bon titre .
Alors à te lire bientôt et pour longtemps encore !
Et merci d'avance pour la trad avec précieux commentaires en ligne, on est des veinards en somme!
A +

Écrit par : Elise | samedi, 07 juin 2008

Les commentaires sont fermés.