Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 mai 2012

Saenun iragâ di mercapadâ...

 

JoniPetruk.jpg

Saenun iragâ di mercapadâ,

tusing pegat-pegat nandang kâduhkitan.

Tans que nous serons ici-bas, nous n'arrêterons pas de "morfler"...

22:14 Publié dans Bali | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

1 rot mental de bile sur ce monde débile ?

Écrit par : Curare- | mardi, 29 mai 2012

Peut-être.
Je cherche. Parfois je m'ébroue.
Parfois je m'écroule.
Un rot, oui, ou un hoquet, un petit spasme gentil.
Une envie de m'enfoncer sous terre.
Non pas disparaître mais gommer tout ce qui fait tache.
Non plus.
Incertitude cosmique.

Écrit par : Petruk | jeudi, 31 mai 2012

1 'rot' le mot est guttural n'est ce pas ?-
Et la main caressante sur le dos de l'enfant ..
Geste maternel réconfortant qui fera prospérer l'enfant vers son devenir -
Le rot après le cri primaire -
Ce cri que je ne voulais pas pousser
et qui me fait morfler donc -

Écrit par : Curare- | samedi, 02 juin 2012

Les commentaires sont fermés.