Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 mars 2008

Aku

293583480.JPG


Kalau sampai waktuku
'Ku mau tak seorang 'kan merayu
Tidak juga kau

Tak perlu sedu sedan itu

Aku ini binatang jalang
Dari kumpulannya terbuang

Biar peluru menembus kulitku
Aku tetap meradang menerjang

Luka dan bisa kubawa berlari
Berlari
Hingga hilang pedih peri

Dan aku akan lebih tidak perduli

Aku mau hidup seribu tahun lagi


Chairil Anwar, mars 1943




I


If my time should come
I'd like no one to entice me
Not even you

No need for those sobs and cries

I am but a wild animal
Cut from its kind

Though bullets should pierce my skin
I shall still strike and march forth

Wounds and poison shall I take aflee
Aflee
'Til the pain and pang should disappear

And I should care even less

I want to live for another thousand years


Traduction anglaise d'Urip Hudiono

23:23 Publié dans Indonésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : questions

mardi, 25 mars 2008

Un poème d'Amir Hamzah

1669900550.jpg
Amir Hamzah

Padamu Jua

Habis kikis
segala cintaku hilang terbang
pulang kembali aku padamu
seperti dahulu

kaulah kandil kemerlap
pelita jendela di malam gelap
melambai pulang perlahan
sabar, setia selalu

satu kekasihku
aku manusia
rindu rasa
rindu rupa

di mana engkau
rupa tiada
suara sayup
hanya kata merangkai hati

engkau cemburu
engkau ganas
mangsa aku dalam cakarmu
bertukar tangkap dengan lepas

nanar aku, gila sasar
sayang berulang padamu jua
engkau pelik menarik ingin
serupa dara di balik tirai

kasihmu sunyi
menunggu seorang diri
lalu waktu - bukan giliranku
mati hari - bukan kawanku....

jeudi, 28 février 2008

Lapindo a déjà été généreux

150151626.jpg Le ministre de la Coordination des Affaires Sociales du Peuple Aburizal Bakrie prétend que la société Lapindo Brantas a été généreuse en se proposant de payer les terrains et les maisons de la population frappée par le jaillissement de boue bien qu’elle ait été disculpée par les tribunaux.
Il est donc tout à fait naturel que les frais de rachat de trois nouveaux villages frappés par la boue reviennent au gouvernement. « Même si les tribunaux ont décidé qu’elle n’était pas en tort, la société Lapindo Brantas a continué de payer sans rien demander au gouvernement », déclare Aburizal Bakrie en sortant d’une réunion du conseil dans le bureau du Président.
Aburizal Bakrie, qui appartient à la famille qui possède la société Lapindo Brantas, répète que trois tribunaux – les tribunaux de Grande Instance de Jakarta Centre et de Jakarta Sud, de même que la Cour suprême -- ont déclaré que Lapindo Brantas était innocent. Sur cette base, d’après Aburizal Bakrie, les responsabilités se trouvent clairement définies : « A l’intérieur de la zone sinistrée, la responsabilité est celle de Lapindo Brantas ; à l’extérieur, elle revient au gouvernement. »
Pour la responsabilité de donner du terrain aux trois villages, le gouvernement prévoit un budget de 700 milliards de roupies (50 050 000 euros) sur le premier budget national révisé de 2007. Le règlement aura lieu en deux versements, l’un de 20% et l’autre de 80%. Les 20% seront débloqués en 2008.

Pour mieux comprendre, je vous suggère d'aller vous promener .

1769465978.jpg
Cliché Arief Suhardiman pour le Jakarta Post (|;-)

23:31 Publié dans Indonésie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lusi